Cinq mille (5000) personnes ont défilé ces 28 et 29 janvier devant une relique de Saint François Xavier, patron des missions étrangères, à la cathédrale Marie-Reine-du-monde, à Montréal (Québec).

C'est tout l'avant-bras droit et la main du saint, demeurés incorruptibles depuis sa mort en 1552, qui ont été exposés. L’on croit que c’est de cette main-là qu’il a baptisé plus de 100 000 personnes lors de ses missions à l’Étranger, y compris en Asie (Indonésie, Japon et Chine) où la Société des Missions-Étrangères, inspirée par le zèle missionnaire de son saint patron, est présente depuis 97 ans cette année.

En effet, la Société a été présente en Indonésie (1974-1984) et l’est encore à Hong Kong (depuis 1983) et au Japon (depuis 1948).

Près de la moitié des visiteurs étaient des jeunes qui, admiratifs de saint François Xavier (qui a converti des milliers de personnes), voulaient prier pour la conversion des Montréalais ou étaient venus s’émerveiller devant une réalité (celle des corps imputrescibles des saints) qu’on n’a pas la possibilité « de voir tous les jours ».

« François Xavier, c'était le messager de l'espérance à une époque où parler de Jésus n'était pas facile. C'est un modèle pour notre temps, où ce n'est toujours pas facile de parler de Jésus. Ça n'a jamais été facile de parler de Jésus-Christ, mais ça a toujours été possible. » Christian Lépine, évêque de Montréal.

L’évènement a été rendu possible grâce au Catholic Christian Outreach (CCO), un mouvement de jeunes Canadiens, fondé en Saskatchewan.

Pour savoir plus (https://cco.ca/relique/)

Crédits : Diocèse de Montréal, Rachèle Planet