Martin Laliberté, le Supérieur général réélu de la Société des Missions-Étrangères (SMÉ), a annoncé officiellement des changements à la structure de la Société, adoptés ad experimentum par celle-ci à sa dernière Assemblée générale. Notamment, l’abolition de la compartimentation de la Société en Régions : Amérique du Nord (Canada seulement), Amérique latine, Afrique et Asie. Cette compartimentation renvoyait à un palier structurel et décisionnel devenu trop lourd dans les circonstances actuelles.

Le pouvoir décisionnel demeurera assuré par un Conseil central, constitué du Supérieur général et de trois assistants. Il exercera ses responsabilités en collégialité avec les responsables des groupes missionnaires de la Société présents dans les pays suivants: Cambodge, Chine, Japon, Kenya, Brésil, Honduras, Pérou, Philippines et Canada.

Crédits : Gilles Dubé, Martin Laliberté, Rachèle Planet